Gouttes_Sévelin

Nous irons danser sur les toits...

Le projet fait suite à une série d'ateliers de cocréation pour définir les futurs usages du site.
La parcelle est propriété de Goutte Récupération SA et s'inscrit dans un PA.

Plusieurs scénarios de programmation issu des ateliers sont suggérés :
Intensification d'usage
Résilience climatique
Bien être et santé

Sévelin, dans la vallée du Flon
Le projet s’insère dans une géographie caractéristique à Lausanne, la vallée du Flon. D’une rivière bucolique, le lieu a accueilli ensuite les tanneurs et l’artisanat exploitant la force motrice. Puis elle a été remblayée pour créer de grands plateaux industriels accessibles par le chemin de fer. Ainsi pendant la période « hygiéniste », les quartiers en fond de vallée du Flon (Vallon, Rôtillon, Flon, Sévelin, Sébeillon, Provence) avaient une mauvaise image, car inaccessibles, sans dégagement vers le lac et où s'est ainsi développé la prostitution. Ce désintérêt d’un siècle a aussi permis le développement de nombreuses activités artistiques en plein centre de l’agglomération. La forte identité du quartier est aujourd’hui une chance pour son développement.

Une situation en tête de quartier
Les différents quartiers qui s’égrènent le long du Flon ont des limites très claires (ruptures de niveaux, lisière forestière) et sont séparés par des articulations fortes : ponts, grands espaces vides.
Le site se trouve dans une situation stratégique d’articulation, ouverte vers le grand paysage, l’ouest lausannois et le Jura.

Sévelin, un quartier singulier
Outre sa situation spectaculaire en tête de quartier, le projet reprend les caractéristiques urbanistiques propres au quartier de Sévelin et de la vallée du Flon en général : une morphologie urbaine très claire et homogène qui se caractérise par :
— des remblais et sols plats, succession de plateaux ferroviaires
— une orientation orthogonale des implantations et la lisibilité de la géométrie du quartier
— des règles urbanistiques fixant les altitudes des toitures, visibles depuis les franges du quartier du fait de l’effet « fond de vallée »
— un espace public unitaire de façade à façade
— un quartier d’activités logistiques qui forgent une ambiance singulière et une identité forte
— des bâtiments « sans chichi » : plans et principes structurels efficaces, construction simple (ossature), usages réversibles, coûts limités
Le projet intègre ces caractéristiques urbaines.

« Nous irons danser sur les toits de Lausanne »*
Un projet de toitures offrant des usages de délassement aux habitants précieux dans un quartier sans dégagement privé *Jacques Gubler, historien de l’architecture, à propos du projet du Flon, Merlini-Tschumy

Un ruban déroulé
La volumétrie extrudée affirme la logique géométrique et ses relations à l’espace public de façade à façade

Tête du quartier
Une tête du quartier affirmée qui s’adresse aux quartiers de Provence, Montelly, Sébeillon, avec une Grande Serre productive en toiture à l’image de la transformation du quartier de Sévelin vers de nouveaux usages.
La Grande Serre accueille une micro ferme urbaine qui offre un complément alimentaire et une activité très demandée en complément à l’habitat. C’est un premier pas vers une agriculture qui a du goût, décarbonnée, de proximité, hors marché et produits chimiques. Outre la sensibilisation, cette production redonne du sens au jardinage, permet de récupérer de nombreux déchets compostables et de prendre conscience du cycle alimentaire.

Type de projet
Logement
Santé / Social
Administratif
Activités
Type de projet
Logements PPE et LUP, résidence séniors, activités, crèche, Youth hostel bureaux, potagers
Maître d'ouvrage
Losinger Marazzi
Procédure
Concours d'idées
Prix
Lauréat
Projet
2022
sévelin
Agrandir
Previous Next
Fermer la carte